[Retour]

Le délégué sécurité

 

Le délégué sécurité

 

Maillon indispensable pour faire progresser la sécurité dans notre activité de vélo plaisir.

 

Son profil : Diplomate et pédagogue, il sensibilise les cyclotouristes grâce à ses actions d'information et de formation. C'est l'homme de terrain qui se forme et intervient en étroite collaboration avec son président de club...

 

Son rôle

• Il veille sans cesse à l’application des consignes de sécurité lors de manifestations, de randonnées ou de sorties clubs.

 

• Il rappelle les règles élémentaires du Code de la route et, avec diplomatie, il essaye de les faire respecter en toutes circonstances.

 

• C’est un auxiliaire précieux pour le président de son club, il l’épaule dans le domaine de la sécurité (établissement des parcours, le fléchage, la signalisation et les consignes de sécurité).

 

• Il s’appuie et s’informe auprès du Délégué départemental à la sécurité.

 

• En cas d’accident dont il a connaissance, il s’assure de la rédaction de la fiche et de la déclaration d’accident, et de sa transmission.

 

• Il entretient des relations avec les élus locaux, et les services de voirie.

..

• Il signale les imperfections de la chaussée lorsqu’il en a connaissance.

 

• Il se documente à chaque possibilité, et détient le dossier assurances club.

 

• Il assume son rôle comme bon lui semble et suivant sa disponibilité dans tous les domaines concernant ou pouvant concerner la sécurité des cyclotouristes (rappels divers lors de réunions ou assemblées générales, analyse d’accidents et aide aux victimes).

 

 

Ses moyens.

 

• Le bulletin de liaison Info-sécurité.

 

• Les articles de la revue Cyclotourisme.

 

• l’Unité sécurité.

 

• Les Délégués départementaux de sécurité.

 

• Le site Internet de la Commission nationale de        sécurité www.ffct.org/securite

 

• Les statistiques accidents (quelle que soit la source).

 

• Les présidents (ligues, comités et clubs).

 

• La préfecture et les sous-préfectures.

 

• La Direction départementale du ministère de la Jeunesse,

   des Sports et de la Vie associative.

 

• Les Directions départementales de l’Équipement.

 

• Les services techniques des Conseils généraux.

 

• Les associations de défense des cyclistes.

 

• Les élus, la presse.

 

• Ses propres constatations.

Ses interlocuteurs

• Son président de club.

 

• Le Délégué départemental à la sécurité.

 

• Les licenciés.

 

• Les élus communaux et les services techniques ou de la subdivision locale de la Direction      départementale de l’équipement.

 

 

Sa responsabilité.

En aucun cas, sa responsabilité personnelle n’est, ni ne sera mise en cause lors d’un litige ou accident dans le cadre de sa fonction, sauf s’il est lui-même auteur ou victime d’un accident. Il se doit néanmoins, sous la responsabilité de son président de club, de respecter les textes légaux et directives fédérales mis à sa disposition.

Sa responsabilité générale reste morale en fonction de la mission qu’il a bien voulu entreprendre en sa qualité de Délégué sécurité de son club.

 

Conclusion : le Délégué sécurité adapte sa tâche et ses missions en fonction de ses possibilités, de ses connaissances et de sa disponibilité.