[Retour]

QU'EST-CE QU'UN BREVET AUDAX CYCLISTE ?

 

Nous venons de vous en exposer les grands principes et le véritable but des brevets d'Audax cyclistes est bien de préparer physiquement et moralement les participants à une endurance et à une régularité dans l'effort qui feront d'eux de parfaits cyclistes pouvant devenir de grands voyageurs, sachant à l'occasion apprécier les beautés de la nature, mais aussi de vrais sportifs qui trouveront dans ces randonnées une source de joies physiques et morales immenses.

 

Car dans tout cycliste il y a un sportif qui sommeille, et il ne faut pas croire que les brevets d'Audax ne sont pas des brevets sportifs.

 

L'allure de 22,5 kilomètres à l'heure à laquelle les Audax s'astreignent peut vous sembler ridiculement faible par comparaison avec les moyennes de plus de 40 km/h couramment réalisées par les coureurs, même amateurs.

 

Ne vous y trompez pas ! A l'effort violent et relativement court que consentent les coureurs, les Audax opposent un effort sagement dosé mais se prolongeant pendant de nombreuses heures de selle.

Et, croyez bien que, rouler à 22,5 kilomètres de moyenne, ce qui suppose quand même, par instants, une allure quelque peu supérieure pour compenser certains ralentissements, cela demande aussi un effort physique que bien des coureurs ou d'anciens coureurs ne soupçonnaient pas avant d'effectuer leur premier " brevet d'Audax ".

 

Un brevet d'Audax cycliste n'est donc pas une course, ni une compétition quelconque, mais une épreuve de régularité et d'endurance que nous pensons à la portée de tout sportif voulant pratiquer la bicyclette.

 

Aucun classement ni aucun temps ne sont publiés à l'issue de l'épreuve. Seule la liste des arrivants est donnée dans l'ordre d'inscription au départ. Y figurent ceux des participants qui ont effectué le parcours dans les délais accordés.

 

Lors d'un brevet d'Audax cycliste, les distances classiques de 200, 300, 400, 600, 1.000 et 1.200 kilomètres ne s'effectuent pas d'une seule traite. Des arrêts sont prévus pendant lesquels est fait le contrôle de la présence effective des participants qui peuvent prendre ainsi quelques instants de repos et se ravitailler à leur g ré.

 

Suivant le brevet, la distance entre les contrôles varie de 30 à 70 kilomètres et l'arrêt dure de 15 à 30 minutes ; l'arrêt pour le repas de midi est de 1 h 30. La moyenne de base entre chaque arrêt est donc de 22,5 kilomètres à l'heure et l'horaire est établi sur cette allure.

Le brevet se déroule suivant la formule Audax, bien entendu, c'est-à-dire que les participants roulent en peloton, sous la conduite de responsables, appelés capitaines de route, qu'il est interdit de dépasser. Ces capitaines de route sont donc chargés de régler l'allure suivant l'itinéraire et l'horaire établis à l'avance et d'assurer la contrôle de l'épreuve ainsi que son bon déroulement.

Les retardataires (sur accident mécanique ou tous autres incidents) bénéficient d'un délai, variable suivant la longueur de l'épreuve, pour se faire contrôler après le passage du peloton, ainsi qu'à l'arrivée.

 

Après contrôle de la carte de route individuelle, le brevet est homologué et chaque participant peut acquérir à titre onéreux la médaille correspondant à ce brevet.

 

Pour avoir le titre d'Audax cycliste, il suffit d'effectuer le brevet de base de 200 km dans le délai de 12 heures.

 

Les autres épreuves permettent aux Audax déjà brevetés de mesurer leurs possibilités sur des distances plus importantes : 300 km en 17 heures, 400 km en 22 heures, 600 km en 37 heures, 1.000 km en 71 heures, 1.200 km en 85 heures. 

 Délais  

 Le temps des brevets pour qu'ils soient homologables sont les suivants :

Distances

Temps du peloton

Temps du dernier concurrent

 100 km

 5 heures

 7 heures

 150 km

 8 heures

 10 heures 30

 200 km

 11 heures 30

 14 heures

 300 km

 17 heures

 20 heures

 400 km

 23 heures

 27 heures

 600 km

 36 heures

 40 heures

 1.000 km

 75 heures

 76 heures

Dans le cas d'un brevet de grande distance (1.000 km et plus)
pouvant compter pour un deuxième 1.000 km pour l'attribution d'un Aigle d'or,
les premiers 400 km doivent être parcourus dans le temps d'un 400,
c'est-à-dire en 26 heures - 26 h 30.