Sur la route, les "Jeffrédo"   ont fait une petite halte à "Molineuf" pas pour monter la côte à pied... mais pour admirer  les 'D'AYMON"

voir les photos ci-dessous ainsi qu'un petit commentaire trouvé sur internet.

notre avis :  Ce lieu vaut le détour, et un arrêt quitte à perdre quelques secondes sur le vélo !!

Une manière de donner une seconde vie à une haie de tuyas. 

Les D’Aymon délirent

Molinotiots récalcitrants, fuyants Valencisse, pour émigrer à St Secondin, terre de leurs ancêtres, dans l’espoir d’y créer une nouvelle communauté de Saint-Secondinoises (nois). Ils vons là-bas replanter la vigne d’antant, et construire autour de leur église, ce village ayant pour devise :

mocratie  Liberté Respect  (DÉLIRE)

Jacky AYMON 

Alias COUGACAC

 

 

Cette boite a pour but de recevoir l’identité des personnes envieuses de délirer avec les D’AYMON, pour échapper à ce monde fou et goûter :

Au RIRE et à l’HUMOUR

 

 

Quelques explications trouvées sur le net.

 

Un peu d’histoire :

En 2013, la commune de Molineuf fêtait son centenaire d’existence. Auparavant la commune s’appelait Saint-Secondin (dont vous pouvez apprécier la superbe église du XIIème siècle). A l’époque, tous les champs n’étaient que vignes, et les habitants vignerons. Mais entre les ravages du phylloxéra de la fin du XIXème siècle,  des guerres du début du XXème siècle et de l’industrialisation, il ne reste quasiment plus de vignes, ni de vignerons. Pour sa part, la le XXIème siècle apportera sa touche de modifications par le biais du regroupement de communes :  Molineuf , désormais rattaché à la commune d’Orchaise, se nomme Valencisse…..

Présentation de l’œuvre

C’est une ancienne haie de tuyas qui est ici sauvegardée et transformée en une magnifique procession de statues représentant les habitants de Molineuf, fuyant symboliquement les affres du modernisme administratif pour refonder la commune d’antan. Elle exprime avec TALENT, HUMOUR, et IRONIE une époque bientôt révolue.

Présentation de l’artiste :

Une fois n’est pas coutume, cette œuvre n’est pas le fruit d’un artiste inconnu, En effet, comme vous pourrez le constater sur place, l’œuvre dispose d’une boite à lettres où il est possible de laisser un petit mot  l’artiste. C’est ainsi que nous avons pu faire la connaissance de Jacky Aymon, menuisier à la retraite  (véritable bible de l’histoire de son pays), ainsi que sa femme (artiste peintre). Tous deux sont un trésor de sympathie et de générosité, et c’est à ce titre que leur terrain privé est transformé en parking public pour tous ceux qui souhaite découvrir cette œuvre originale. Habitants juste en face, n’hésitez pas à leur faire un petit coucou u leur laisser un petit mot dans la boite aux lettres prévue à cet effet !